Individu, récit, histoire.

Publié le par La pensée de midi

Nouvelle parution.

Maryline Crivello, Jean-Noël Pelen (Sous la dir. de), Individu, récit, histoire
Aix-en-Provence, Publications de l'Université de Provence, coll. "Le temps de l'histoire", 2008, 240 p.
ISBN : 978-2-85399-714-0 Prix : 23 €

 

S’inscrivant dans la lignée de l’histoire culturelle, cet ouvrage collectif aborde les représentations de l’histoire, son écriture, de l’ego-histoire aux Grands Récits à travers les diverses postures : acteurs, témoins, historiens, où se rencontrent l’individu et le récit de l’histoire. L’ouvrage s’appuie sur la notion d’« identité narrative » proposée par Paul Ricoeur. Il s’articule, dans un premier volet, autour des « Expériences de soi et écritures de l’histoire », afin d’interroger les relations du sujet historien au récit que celui-ci produit de l’histoire. Le second volet, « Le moi face à l’histoire », se déplace de la démarche historiographique vers la réception ou la narration de l’histoire par ses acteurs ou témoins, ordinaires ou reconnus. Les expériences, souvent fortes, montrent alors à quel point l’histoire dialogue inévitablement avec la constitution intime du sujet. Ainsi, la question transversale est bien de savoir comment le récit intime s’articule aux récits historiques et comment il est travaillé par des représentations.

 

 

Table des matières

M. CRIVELLO, J.-N. PELEN, Avant-propos

J.-N. PELEN, Entre intime, histoire et Grands Récits : l’assemblement narratif du Sujet

Expériences de soi et écritures de l’histoire

K. BERTHELOT, Les liens étroits entre historiographie et récit de soi dans l’oeuvre de Flavius Josèphe

I. LUCIANI, « Car je fus de la partie… » Écriture de l’histoire et surgissement de soi chez César de Nostredame (1553-1629)

O. POLYCANDRIOTI, L’écriture des Mémoires des combattants pour l’Indépendance et leurs lectures postérieures

B. COUSIN, Georges Duby et l’ego-histoire

K. DIRÈCHE, Graine d’archive. Quand l’histoire me raconte

C. LECOUTEUX, L’universitaire et ses fictions

Le moi face à l'histoire

J. GUILHAUMOU, L’individuation et la temporisation du Moi au cours des Temps modernes

J. LYON-CAEN, Au miroir du roman : lecture et écriture des destinées sociales sous la monarchie de Juillet

S. VENAYRE, Le voyageur, entre identité sociale et identité narrative. Remarques pour une histoire de la société vécue

J.-F. CHIANTARETTO, Lorsque l’écriture de soi dit l’histoire : Primo Levi, Imre Kertész

H. WALLENBORN, L’identité narrative des survivants des camps nazis dans les témoignages audiovisuels

P. GARCIA, François Mitterrand : l’individu, le président et l’Histoire

M. CRIVELLO, Entrer en histoire. L’évocation de l’épopée napoléonienne

C. DE LA GENARDIÈRE, D’une Algérie à l’autre. Des parcours narratifs entre histoire et psychanalyse

K.-L. BASSET, L’homme qui saignait le sang versé des Sarrasins


Maryline CRIVELLO, maître de conférences en histoire moderne à l’université d’Aix-Marseille et spécialiste de l’histoire des représentations, a coordonné le programme « Mémoires » du projet euro-méditerranéen de la MMSH entre 2005 et 2007. Elle est actuellement responsable des activités de recherches de l’ANR « Suds imaginaires, imaginaires des Suds. Héritages, mémoires, représentations ».
Jean-Noël P
ELEN, ethnologue, chargé de recherche au CNRS, a développé une problématique d’ensemble des genres narratifs ainsi que de la relation du sujet à la diversité des récits, et notamment historiques. Cela à partir d’amples collectages de littérature orale, témoignages, récits de vie, et de l’observation des Grands Récits émergeants. Tous deux dirigent le programme « Récit. Expériences sociales et construction de soi » de l’UMR Telemme (CNRS - Université de Provence).

Couverture : Dessin effectué par une jeune femme dans la soirée du 11 septembre 2001. Fonds J.-N. Pelen.

 


Url de référence : 
http://www.univ-provence.fr/document.php?pagendx=1480 

Publié dans Nouvelles parutions

Commenter cet article